MotoGP : Jorge Lorenzo sacré champion du monde

L’Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) est devenu pour la 3e fois champion du monde MotoGP en remportant le Grand Prix de Valence, dernière épreuve de la saison dimanche, coiffant sur le fil son coéquipier Valentino Rossi, seulement 4e du jour après avoir été contraint de partir en dernière ligne.

Movistar Yamaha's Spanish rider Jorge Lorenzo celebrates on podium winning the race and the 2015 MotoGP world championship tiltle after the MotoGP motorcycling race at the Valencia Grand Prix at Ricardo Tormo racetrack in Cheste, near Valencia on November 8, 2015. AFP PHOTO/ JAVIER SORIANO
Movistar Yamaha’s Spanish rider Jorge Lorenzo celebrates on podium winning the race and the 2015 MotoGP world championship tiltle after the MotoGP motorcycling race at the Valencia Grand Prix at Ricardo Tormo racetrack in Cheste, near Valencia on November 8, 2015. AFP PHOTO/ JAVIER SORIANO

En tête au classement général au début de la course, avec 7 points d’avance, l’Italien a donc échoué à décrocher son 10e titre mondial, le 8e dans la catégorie reine, en terminant seulement 4e, derrière les deux Espagnols de chez Honda, Marc Marquez et Dani Pedrosa.

Avec la victoire de Lorenzo, seule une 2e place lui aurait permis d’être titré.

Sanctionné pour son accrochage avec Marquez, le champion du monde 2013 et 2014, lors du dernier Grand Prix, en Malaisie, il y a deux semaines, Rossi a dû partir du fond de la grille dimanche. Mais sa remontée fantastique, depuis la 26e place, s’est donc arrêtée au pied du podium, soit 5 points de retard au classement final sur Lorenzo.

« J’ai tenté de résister à la pression des deux Honda dans le dernier tour ! Je voulais juste finir cette course », a déclaré Lorenzo, victorieux pour la 7e fois de la saison à Valence, après avoir été en tête depuis le départ suite à sa position de pointe samedi.

Marc Marquez a semblé un instant en mesure de venir coiffer Lorenzo sous le drapeau à damiers lorsque Dani Pedrosa, troisième depuis le début des hostilités, a décidé d’attaquer son coéquipier, lui faisant perdre beaucoup de temps et sauvant du coup le pilote Yamaha.

Seulement 2e, le Majorquin Lorenzo aurait cependant quand même été sacré champion du monde face à Rossi si celui-ci avait encore été 4e : les deux hommes auraient été à égalité de points au classement général, mais l’Espagnol l’aurait emporté au nombre des victoires cette saison (6 contre 4).

Pas de 10e couronne mondiale donc pour Rossi, qui a pourtant été acclamé par une grande partie des 110.000 spectateurs présents sur le circuit Ricardo-Tormo valencian.